Bienvenue dans notre centre d'aide, comment pouvons-nous vous aider ?

Retour à la liste de questions

Etablir un état des lieux d'entrée

Avant votre remise des clés, un état des lieux d’entrée doit être réalisé et établi.

L’état des lieux a pour but de mémoriser l’état du logement à votre arrivée et ainsi d’en conserver une trace. Cela permet de vous protéger vous et votre propriétaire en comparant l’état des lieux d’entrée à l’état des lieux de sortie lorsque vous quitterez le logement.

Celui-ci doit donc contenir la description précise et objective du bien loué ainsi que l’état des éléments d’équipements et des matériaux.
Dans le cadre d’un bien loué meublé, un inventaire précis et un état détaillé du mobilier doit être effectué afin de justifier qu’il s’agit bien d’un logement meublé.

Cet état des lieux est donc réalisé par votre propriétaire et vous-même.
Il nécessite votre présence ou à défaut celle d’une personne que vous devez valablement choisir pour vous représenter et signer l’état des lieux à votre place.

💡 Si tel est le cas, vous devez rédiger une procuration écrite à la personne qui vous représentera et y joindre votre pièce d’identité. Votre représentant doit également apporter ses documents d’identité. Il est aussi possible de faire appel à un huissier pour l’effectuer si nécessaire. N'oubliez pas de prévenir votre gestionnaire.

Sachez que vous disposez d’un délai de 10 jours calendaires suivant la date de l’état des lieux d’entrée pour notifier des dommages qui n'auraient pas été pris en compte dans l'état des lieux. Par exemple : si votre état des lieux a lieu le 10 du mois, vous devez prévenir votre gestionnaire avant le 20.
Vous devez indiquer avec précision les éléments et adresser à votre gestionnaire Nexity ces remarques par lettre recommandée avec accusé de réception.

Une fois la description détaillée du logement effectuée, votre propriétaire et vous-même signez tous les deux l’état des lieux d’entrée et chacun en conserve un exemplaire.

A savoir :
le prix de l’état des lieux est de 3 euros TTC par m² de surface habitable. C’est le locataire qui paye ce montant.

Avez-vous trouvé cette information utile ?
Merci de votre réponse !